Un approche ancrée au terrain.

Le « 100% terrain » est notre devise. Nous ne nous contentons pas de transmettre des modèles : nous inventons avec vous et à partir de votre réalité les solutions qui transformeront votre performance.

L’inspiration des meilleures pratiques.

Notre expertise du développement commercial est le produit de nombreuses années d’observation et de pratique des meilleures pratiques commerciales, de recherches sur le terrain et d'accompagnement de plusieurs milliers de commerciaux.

Le conflit : Une opportunité majeure pour faire gagner vos équipes en efficacité !

Le conflit : Une opportunité majeure pour faire gagner vos équipes en efficacité !

Peu d’entre nous aiment rentrer en conflit pour de très nombreuses raisons. Pourtant, si nous connaissions tous les bienfaits d’un conflit géré et résolu (responsabilisation accrue, créativité développée, diminution très nette du stress, communication plus fluide, bref tout pour s’assurer un plus grand bien-être et une meilleure efficacité dans son travail), à coup sûr nous n’en éviterions aucun !

Attaque, fuite, manipulation, chacun de nous met en place un arsenal personnel en réponse à des difficultés relationnelles avec supérieurs hiérarchiques, collègues et/ou collaborateurs. Nous pratiquons ce genre d’exercice très régulièrement, avec plus ou moins de talent et la plupart du temps en toute inconscience.
Pourquoi ?

Il y a bien longtemps, nous avons mis en place ces mécanismes de défense afin de nous protéger de dangers qui, en leur temps, nous paraissaient sans doute réels et justifiés. Et puis, nous avons constaté inconsciemment que ces attitudes remplissaient parfaitement leurs rôles : nous nous protégions et nous survivions aux situations qui nous paraissaient insupportables.              Ouf ! Nous pouvions continuer d’exister !
C’est parce qu’à cette époque ces mécanismes ont rempli efficacement leurs rôles que nous les reproduisons toujours. Aujourd’hui toutes ces attitudes nous empêchent de rentrer en conflit avec nos proches. Et alors, me direz-vous ? Quel est le problème ? Nous continuons à travailler ensemble avec nos collègues, nous communiquons un minimum, apparemment juste ce qu’il faut pour le bon fonctionnement du service, de l’entreprise. Nous ne sommes quand même pas obligés de nous apprécier tous, de nous inviter à boire un pot ou de partir en vacances ensemble ! Bien évidemment, non !

C’est vrai, oui, nous ne sommes pas obligés de changer surtout si nous n’en voyons pas l’utilité. Et pourtant, le constat que nous faisons dans bon nombre d’entreprises est criant de vérité : une souffrance grandissante se promène dans les couloirs, les bureaux, les salles de réunions et autour de la machine à café. Nous pouvons la nier d’autant plus qu’il est parfois bien difficile de s’en rendre compte dans notre quotidien. Cependant cette souffrance est souvent présente. Sa principale cause en est un grand manque de vraie communication saine, constructive et responsable entre certains individus amenés pourtant à se côtoyer quotidiennement.
Cette communication-là, nous pouvons la concrétiser grâce à la gestion des conflits.

Lorsque nous fuyons, nous évitons le conflit ;
Lorsque nous agressons, nous ne sommes pas en conflit ;
Lorsque nous manipulons, nous étouffons le conflit…

Dans aucune de ces trois situations, nous ne prenons en considération l’être humain qui est en face de nous. Dans aucune de ces positions, nous ne sommes dans une attitude coopérante. Nous détruisons la relation au lieu de l’enrichir. Lorsque nous dépassons le stade de nos attitudes réflexes, le conflit une fois géré créé un autre lien, une autre dynamique.
« C’est quand même « à l’autre » de changer d’attitude, qu’il change et après on verra ! Je n’ai rien à me reprocher ! » Combien de fois entendons-nous ce genre de phrases, exprimées la plupart du temps en toute bonne foi !
« Donc, si « l’autre » fait amende honorable, je ferai peut-être un pas vers lui ». C’est une autre manière de prendre le pouvoir sur « l’autre ».

Des moyens différents existent pour améliorer la relation, pour débloquer des situations complexes, pour stopper certains dysfonctionnements qui n’ont rien de structurel. Un de ces moyens est de commencer ou recommencer à tenir compte de nos besoins et des besoins de notre entourage.
C’est par la résolution de conflit que nous pouvons atteindre cette communication saine et sécurisante. Si nous prenons conscience de notre manière d’agir, de notre manière d’être, dans la situation vécue, si nous tenons compte du fait que dans toute relation nous avons notre part active dans la réaction de l’autre, alors nous pouvons commencer à nous sentir co-responsable de cette situation fort désagréable.

Le chemin n’est pas simple et il est surtout très hasardeux de pouvoir l’emprunter seul, dans un premier temps, sans retomber dans nos embûches personnelles.
Nous devons intégrer que nous ne sommes, ni « l’autre », ni nous-mêmes, coupables de nos réactions. A chaque fois, nous faisons de notre mieux. Personne ne nous a appris à rentrer en relation avec les autres humains. Nous ne faisons que reproduire ce que nous avons pu prendre comme exemple ou ce que nous avons expérimenté. Désormais, nous pouvons arrêter de rééditer ces attitudes néfastes et établir des relations constructives lorsque nous entrons en conflit pour le dépasser.

La démarche de résolution de conflit va alors nous aider à mieux comprendre « l’autre » et à mieux se faire comprendre. Il ne s’agit pas de partager les mêmes opinions, il s’agit d’augmenter nos niveaux de confiance et de respect les uns envers les autres et envers nous-mêmes. Il s’agit de comprendre et d’accepter pourquoi « l’autre » n’agit pas comme on le voudrait. Il s’agit de vouloir regarder au travers de l’autre si différent, parfois opposé, que celui-ci est notre meilleur miroir. Se rendre compte que nous pourrons rentrer en communication avec lui en toute tranquillité, sans se sentir en danger, sans rejouer les bonnes vieilles attitudes de notre enfance.
Et c’est donc en passant par la démarche de résolution de conflits que nos relations vont s’améliorer, que nous ferons preuve d’une plus grande créativité, d’une plus grande efficacité, avec un niveau de stress beaucoup moins lourd à supporter, pour le bien de l’entreprise, mais avant tout pour notre bien personnel.

Rentrer en conflit pour mieux en sortir, cela s’apprend, cela se comprend, cela se vit.
C’est une très belle expérience professionnelle doublée d’une très belle aventure humaine !

Gérard Guilbaud
Spécialiste de la résolution de conflits dans les entreprises.

By | 2017-01-02T15:49:40+00:00 samedi 23 novembre 2013|Categories: Coaching et management|Tags: |

About the Author: